Présentation de la commune

La commune de Trélex est située dans le canton de Vaud dans le district de Nyon. Les communes limitrophes à son territoire sont Givrins, Duillier, Nyon, Grens, Gingins, Saint-Cergue.

Population

1408 (Etat au 31.12.2018) dont 1054 Suisses et Suisses et 354 étrangers

Sobriquet Lè z'Ecoualle (les écuelles)

Altitude

505 mètres

Superficie

578 hectares

Taux d'imposition

57 ct (au 01.01.2019)

Qualité de l'eau consommable

ph 7.4 à 7.6

Dureté

25.8 à 26.3

Rapport d'analyse de l'eau Situation au 25.01.2018

La Commune

Le territoire, d'une superficie de 578 ha s'étire entre les hauts de "l'Asse" et le "Bois de Trélex", non loin de la source de la Colline.
L'altitude la plus basse se situe à l'ouest des "Pralies" à 468 m. Le village à proprement dit est à 508 m, "La Coque" à 558 m et le "Bois de Trélex" à 724 m.
 

Un peu d'histoire

Le nom de Trélex
Le mot vient du patoir "tré" (derrière) et "lai" (forêt). Ainsi, Trélex veut dire "village que l'on trouve derrière ou au-delà des forêts".
 

Armoiries - De geules au van d'or

Trélex dépendait au Moyen Age de la seigneurie de Gingins . Une famille de chevaliers vassaux porta jadis le nom de la localité et ses membres apparaissent dans les documents du XIIIème au XIV ème siècle. En 1315, le donzel Pierre de Trélex scella un acte concernant l'Abbaye de Bonmont et l'on voit sur l'empreinte un écu au van. En 1319, la commune a relevé ses armes, avec les émaux de l'évêché de Genève dont Trélex fit partie jusqu'à la réforme.
 

Deux sobriquets

Les habitants de Trélex sont des Trélésiens. Ils ont aussi deux sobriquets :
1. Lè z'Ecouélli, qui rappelle les potiers d'écuelles
2. Lè Lanvalé, outil propre aux bûcherons, crochet pour tourner les billes de bois

 

 

 

Situation de la commune